Okular is an interactive mirror controlled by an eye tracking sensor whose purpose is to make the interaction and navigation intuitive and natural using the fixation. The experience and the interface must be adaptable according to the user and its use. This project takes into account the "midas touch" problem, which hurts the experiences of interfaces with the eye tracker.

Okular est un miroir interactif contrôlé par un capteur oculaire dont l'utilité est de rendre l'interaction et la navigation intuitive et naturelle à l'aide de la fixation. L'expérience et l'interface se doivent d'être adaptatifs en fonction de l'utilisateur et de son utilisation. Ce projet prend en compte le problème «midas touch», qui nuit aux expériences des interfaces avec oculomètre.
The user interface of the interactive mirror takes into account different possible problems when using the eye tracker during interactions to lead to an intuitive and pleasant use. Interaction with the eye has disadvantages as well as benefits. To cite some disadvantages, the eye does not go "off", does some random movements, can't click and the interaction is limited to simple actions (activation / deactivation). The main advantage is that the eye is the "fastest" input because when using a mouse for example, you have to look where to move the mouse before you do it anyway. The use of the eye tracker removes this second mechanical step. To continue the benefits, the learning curve is very fast, collecting some data from the user's interests (what he looks at, what he prefers, how he interacts). By collecting this data, the device adapts according to its use. The mirror also recognizes the user by creating different profiles, since a mirror is an object often used by several people. Each of the profiles would be personalized according to the latest uses and interests so that the experience is more pleasant and personalized each time.

L’interface utilisateur du miroir interactif prend en compte différents problèmes possibles dans l’utilisation de l’oculomètre lors des interactions, pour mener à une utilisation intuitive et agréable. L’interaction avec l’œil a des désavantages ainsi que des avantages.  Pour citer certains désavantages, l’œil ne se met pas à «off», fait certains mouvements aléatoires, ne peut pas cliquer et l’interaction est limitée à des actions simples (activation/désactivation). L’avantage principal est que l’œil est  «l’input» le plus rapide qu’il soit car lors de l’utilisation d’une souris par exemple, il faut regarder où aller porter la souris avant de le faire de toute façon. L’utilisation de l’oculomètre enlève cette deuxième étape mécanique. Pour continuer les avantages, la courbe d’apprentissage est très rapide, récolte certaines données d’utilisation des intérêts de l’utilisateur (ce qu’il regarde, ce qu’il préfère, comment il interagit). En récoltant ces données, l’appareil s’adapte selon l’utilisation qu'on en fait. L’appareil reconnaît aussi l’utilisateur en créant différents profils, car un miroir est souvent utilisé par plusieurs personnes. Chacun des profils seraient personnalisés selon les dernières utilisations et intérêts pour que l'expérience soit de plus en plus agréable et personalisée. 
...
User recognition
Reconnaissance de l'utilisateur
...
The interface adapts itself based on user's profiles elaborated on past uses
L'interface s'adapte au profil de l'utilisateur en fonction de ses dernières utilisations
...
Gaze reactive interface, almost invisible when not looked at
Interface réactive au regard, pratiquement invisible lorsqu'elle n'est pas regardée
...
Self-closing
Fermeture automatique
...
Projet réalisé à l'Université du Québec à Montréal dans le cours de Ron Filion-Mallette
Preuve de concept

À voir aussi...

Klondike - Hydrophobic concrete packaging
Alter_ID (AR Project)
Affiche exposition de skates steaks
Pétard Cannabis